Actualité

Rapport d'activités 2018

Retrouvez ici le bilan des activités et des actions 2018 menées par l'interprofession.
couv RA 2018
- édito 2018 -

EMMANUEL VASSENEIX
PRÉSIDENT D’UNIJUS ET PDG DE LA LAITERIE DE SAINT-DENIS-DE-L’HÔTEL

Chers amis,
L’année 2018 aura été une année mouvementée et les annonces de fin d’année vont transformer assurément notre profession, nos filières et nos métiers.
Plus que jamais, je ressens toutes formes de pression sociales, sociétales, environnementales qui renforcent l’idée
indispensable d’un syndicat fort, efficient, pragmatique au centre des sujets. Comment ne pas tout d’abord commencer par parler de la chute de la consommation de nos produits au profit de boissons bien moins encadrées. Cela va nécessiter un véritable plan orsec.
Les enjeux « santé publique » et « développement durable » sont désormais réunis sous l’expression « une alimentation saine et durable ». C’est cette approche holistique, avec la double attente d’aliments sains ayant un impact minimum sur notre environnement, qui dirige désormais les nouvelles politiques alimentaires. Je tiens à ce titre à remercier l’ANIA et son président Richard Girardot pour le travail accompli, le support et le cap pris sur l’ensemble de ces sujets. C’est par le collectif que nous avancerons !

L’année 2018 a ainsi été marquée par la finalisation de la loi Egalim avec notamment des mesures tant sur l’offre alimentaire que sur les conditionnements utilisés et si, comme prévu, elles accouchent d’une souris sur l’angle de la création de valeur, par contre nous voyons nos obligations et nos contraintes considérablement renforcées. Les nouvelles recommandations alimentaires pour les adultes diffusées par Santé Publique France début 2019 cherchent à modifier en profondeur les habitudes alimentaires des Français vers moins de sucre et d’aliments transformés sans arguments scientifiques réels et sérieux pour nos produits. Mais pris dans le tsunami, l’image de nos produits est sans cesse écornée. Les dispositions réglementaires en matière d’emballages ont, elles, pour objectif de changer radicalement les emballages mis sur le marché pour en limiter l’impact sur l’environnement. La contribution demandée aux industriels pour atteindre ces ambitions est très forte. Deux options nous sont proposées :
- soit nous sommes force de propositions pour relever ces défis ;
- soit nous nous voyons imposer des obligations et des taxes, pas forcément adaptées…
Pour moi seule la première option est valable !

Unijus a été très actif en 2018 pour accompagner les adhérents sur ces sujets et faire entendre à l’extérieur nos positions. Pour répondre aux attentes des pouvoirs publics pour toujours plus de transparence et de responsabilité, Unijus a rédigé cette année une nouvelle charte de communication responsable qui met particulièrement l’accent sur le développement d’actions pédagogiques autour d’une portion jugée raisonnable. Un volet « développement durable » devrait être rédigé en 2019. L’attente sociétale pour une réduction de l’usage des pesticides étant de plus en plus forte, un travail conjoint Unijus/Qualijus a permis d’élaborer une série de recommandations pratiques à destination de tous les opérateurs de la filière. Pour travailler sur la nécessité d’augmenter la collecte des emballages, Unijus s’est associé dès le début des discussions aux autres secteurs concernés en formant le Collectif Boissons pour travailler sur le sujet et faire prochainement des propositions concrètes. Ce sont quelques exemples parmi d’autres pour montrer la volonté collective de travailler ensemble sur les enjeux prioritaires. Ce rapport décrit avec plus de détails ces projets ainsi que l’ensemble des activités menées cette année.

Et s’il fallait finir sur un enjeu majeur pour notre secteur, je choisirais sans hésitation celui de la pédagogie. Nos jus et nectars sont encore mal connus. Il est de notre ressort de continuer à communiquer pour faire comprendre aux consommateurs pourquoi ils ont raison de consommer des jus et de leur montrer qu’ils sont bons pour la santé. C’est l’objet du programme Fruit Juice Matters lancé en 2016. Vous m’avez réélu président en 2018 pour 3 ans. Je vous remercie de votre confiance. Les enjeux à relever sont nombreux. Soyez assurés de ma motivation pour continuer à vous encourager toujours et encore à travailler collectivement. « Seul on va plus vite ; ensemble on va plus loin ». Pour conclure je voudrais remercier le travail des permanents d’Unijus animé par Anne-Sophie que je félicite pour son travail, mais aussi tous nos partenaires qui nous accompagnent pour construire, préparer, communiquer avec une volonté de toujours plus de pédagogie et de transparence et surtout tous les collaborateurs actifs de nos entreprises qui, par un engagement collectif sans faille, nous permettent toujours plus de crédibilité.
Merci à vous tous et en avant pour les challenges 2019 !
TÉLÉCHARGER LE RAPPORT D'ACTIVITÉS UNIJUS 2018 (pdf, 13,71 Mo) >