"Sodas et risque de mort prématurée"_les jus de fruits non concernés par l'étude !

>> consulter la publication complète
publication soda mortprematuree

Une étude américaine récemment publiée dans la revue Circulation et faisant référence aux risques pour la santé de la consommation de boissons sucrées sur le long terme par les adultes aux Etats-Unis a été reprise dans certains médias de façon erronée.
En effet, il est fait référence dans ces articles aux jus de fruits.
Or, dans la publication américaine, les jus de fruits ne font pas partie des boissons sucrées considérées. Par conséquent, il n’y a aucune raison de les associer aux conclusions de l’étude !

Profitons-en pour rappeler un point de la réglementation européenne relative aux jus de fruits :
Les jus de fruits (purs jus ou à base de concentré) contiennent de sucres, mais uniquement les sucres naturellement présents dans les fruits dont ils sont issus. Il n’y a jamais de sucres ajoutés dans les jus de fruits !
Une directive européenne spécifique, datant initialement de 2001 puis revue en 2012 dont la dernière transposition en droit national date de 2013, encadre strictement la dénomination des produits et interdit tout ajout de sucre.

Cela traduit d’ailleurs une pratique historique de la profession. Ainsi, la teneur en sucres des jus correspond à celle des fruits d’origine (en moyenne environ 10g/100mL, soit 15 g par portion standard de 150 mL) tout comme leur composition en fructose, glucose et saccharose.