LES CHIFFRES CLÉS DE LA FILIÈRE

En France, une consommation mature et haut de gamme

Consommation

La consommation de jus de fruits qui était encore balbutiante au milieu du 20ème siècle s’est considérablement développée à partir des années 1980. De 3 ou 4 litres par an et par habitant, la consommation a alors très vite progressé, jusqu’à atteindre 22 L/an/hab. 30 à 35 ans plus tard, soit environ la consommation moyenne observée en Europe.

  • 22 L
  • An
La passion des Français pour les jus de fruits s’est alors transformée en une véritable pratique alimentaire équilibrée qui est rapidement entrée dans les mœurs, en particulier le matin au petit-déjeuner ou au goûter pour les enfants.

* Sources : Nielsen et Unijus - Périmètre : GMS+HD+CHD+Drive

dans une tendance globale en baisse, la catégorie des purs jus domine le marché des jus & nectars

Catégories

Sources : Nielsen - volumes de vente en CAM P1316
Périmètre : GMS+SDMP+Drive

segmentation du marché

La consommation française représente aujourd’hui 1,5 milliard de litres, ce qui fait de notre marché le second d’Europe derrière le marché allemand (2,4 milliards de litres). Cette consommation se distingue de celle des autres pays d’Europe pour sa très forte proportion du segment premium des purs jus (plus de la moitié des volumes vendus en jus de fruits et nectars), contrairement aux autres pays européens comme l’Allemagne par exemple, où le pur jus de fruits représente une petite part du marché (14%).

Les circuits de distribution

Les achats de jus de fruits n’échappent pas aux nouvelles pratiques et la répartition des ventes de jus de fruits par circuit de distribution reflète les changements de mode de consommation et d’achat des Français. Ainsi, même si les volumes de vente restent toujours bien supérieurs via les grandes et moyennes surfaces, les chiffres tendent à évoluer sous l’impulsion du drive, un circuit particulièrement dynamique en 2016 (+4,3% par rapport à 2015).
Les grandes et moyennes surfaces (GMS) confirment leur place de premier circuit de distribution des jus de fruits : elles représentent les deux tiers des jus de fruits vendus. Les parts de marché des GMS sont toujours largement supérieures à celles des Supermarchés à Dominante Marques Propres (ex Hard Discount - appelé SDMP) qui représentent 18% du marché. Les jus de fruits consommés hors domicile (CHD : cafés, hôtels,restaurants) quant à eux représentent 12% des volumes vendus et restent stables.

Répartition des ventes

répartition des ventes de jus de fruit par circuit de distribution en 2016 vs 2015

Source : Nielsen et UNIJUS - volumes de vente2016
Périmètre : GMS+SDMP+CHD+drive

Les Parfums

Le parfum de jus de fruits préféré des Français est l’orange, qui représente près de la moitié des ventes en magasins. Les multi-fruits (bi-fruits et tri-fruits / hors multivitaminés) arrivent en deuxième position, autour de 20% de parts de marché en volume. En troisième position des ventes, figure le jus de pomme, qui affiche une part de marché volume d’environ 10%. Les jus de fruits vitaminés sont, quant à eux, en 4ème position suivi de l'ananas, des fruits exotiques, du raisin et des spécialités, témoignant d’une recherche de produits orignaux et de produits issus du terroir.

l’orange reste le parfum leader du marché en 2016

L'orange

Source : Nielsen et UNIJUS - volumes de vente en CAM P1316 - Périmètre : GMS+SDMP+HD+drive

fraises

Formats et emballages

En grande distribution, (GMS + HD), le format 1 litre représente près de 6 jus de fruits vendus sur 10. Le format 1,5 litre arrive quant à lui en 2ème position. En 3ème position, le format 2 litres.

Avec 47% de parts de marché, les briques de carton restent les emballages les plus vendus en grande distribution mais leur part de marché chute d'année en année. En 2010, elle s’élevait en effet à 60%. Ce recul profite au plastique, qui atteint 46% de parts de marché volume en 2016, contre 26% en 2010. La part de marché du verre a, quant à elle, été divisée par deux en 5 ans : elle est de 7% en 2016 alors qu’elle était encore de 14% en 2010. Cependant, le verre reste très apprécié pour les produits spécialisés, comme les jus de fruits bio.

* Source : Nielsen - volumes de vente en 2016 - Périmètre : GMS+SDMP+drive

jus

Des réservoirs de croissance

Purs jus

En 2016, les purs jus domine nettement le marché des jus de fruits & nectars et représentent 61% de parts de marché volume en grande distribution (GMS+SDMP+drive). Les purs jus de fruits représentaient 47,1% de l’assortiment en 2010. En 6 ans, les purs jus ont ainsi gagné 14 points de parts de marché volume en grande distribution, soit une augmentation des volumes vendus de +9%.

purs jus : une constante évolution depuis 6 ans (+14points)

Source : Nielsen - volumes de vente 2016
Périmètre : GMS+SDMP+drive

Jus de fruits et nectars bio

Qualifié de mature, notre marché ne croît plus actuellement dans sa globalité, mais seulement sur certains segments particulier.
En effet, le goût pour les produits haut de gamme se retrouve également dans la montée en puissance des jus de fruits bio, dont la part de marché a plus que doublé en 6 ans, passant de 2,7% en 2010 à 6,4% en 2016, soit une évolution de +13% vs 2015. C'est bien au-dessus de la moyenne du marché bio alimentaire qui représente 2,6% du marché alimentaire global.

girl

Ce segment particulièrement dynamique continue d’innover en proposant régulièrement de nouvelles références. Désormais, une majorité de fabricants propose une ou plusieurs références bio. Les consommateurs sont au rendez-vous et tout permet de penser que ce qui était encore une tendance forte du marché devient une habitude de consommation de plus en plus ancrée. Parmi les différentes catégories de jus de fruits proposées en bio, ce sont les ventes de purs jus de fruits et les nectars bio qui ont le plus progressé en volume en 2016 (respectivement +14,5% et +11,4% vs 2015).

evolution des proportions

évolution de la part de marché volume des jus de fruits et nectars bio entre 2010 et 2016 et structure du marché du bio en 2016

Source : Nielsen - volumes de vente 2010-2016 - Périmètre : GMS+SDMP+drive

Ambiant

En 6 ans, le réfrigéré a gagné +5 points de part de marché

Source : Nielsen - volumes de vente 2016
Périmètre : GMS+SDMP+drive

Rayon réfrigéré

En grande distribution (GMS+SDMP+drive), les jus de fruits vendus au rayon réfrigéré gagnent du terrain sur le rayon ambiant qui reste malgré largement majoritaire. En 6 ans, le réfrigéré a ainsi gagné 5 points de part de marché volume, avec une hausse des volumes vendus de +6,3% vs 2015. Le rayon ambiant représentait 92% de part de marché en 2010 représente 87% des volumes vendus en 2016.


Réfrigéré

répartition des volumes des rayons ambiant et réfrigéré en 2016

Source : Nielsen - volumes de vente 2016
Périmètre : GMS+SDMP+Drive